Canada

Nous passons la première nuit dans le camping d'un village appelé Hope. Il est temps de déguster le fameux plat Canadien, La Poutine. Huuummm, il s'agit d'un bon plat de frittes arrosées d'une sauce brune et de fromage, tout ce qu'il y a de plus saint…

Après deux jours de voiture, nous arrivons au parc national de Jasper. La bonne nouvelle c'est qu'il fait plus chaud depuis que nous sommes au Canada que les dernières semaines aux USA. Nous commençons notre aventure en faisant un après-midi de rafting (niveau 3) sur la rivière de Sunwapta. Heureusement nos vêtements imperméables nous protègent des éclaboussures d'eau glaciale (4°c). Le lendemain, nous nous promenons entre le lac Maligne et Medicine et visitons le canyon de Maligne. La rivière passe à travers la fissure de 2-3 mètres de large, puis se transforme en une cascade, disparait dans une grotte et réapparait plusieurs mètres plus bas, avant de ressortir du canyon. Nous terminons notre journée par les bains thermaux de Miette. Sur notre chemin, nous avons la chance de voir des Wapitis ainsi que des chèvres sauvages qui mangent tranquillement en bord de route. Au loin, nous avons pu apercevoir un loup noir, mais il a disparu avant que nous arrivions à sa hauteur. Nos soirées sont un peu décalées par la lumière du jour. Le soleil ne se couche pas avant 10h30, du coup il ne fait pas nuit avant 11h15, 11h30…

Le jour qui suit, nous prenons la route qui mène aux Champs de Glace Columbia et nous arrêtons en chemin pour faire une marche dans la vallée des cinq lacs. Le lac numéro cinq est magnifique. L'eau est tellement transparente que nous ne résistons pas à faire une petite baignade (mais l'eau était quand même bien froide). Le lendemain matin, nous nous joignons à un guide pour monter sur le glacier d'Athabasca qui fait parti du Columbia Icefield. Le glacier à beaucoup reculé ces dernières années et il se pourrait que d'ici 100 ans, il n'existe plus. Le guide nous montre comment reconnaitre les crevasses dissimulées sous la neige, nous explique comment elles se forment et comment s'écoule l'eau sur le glacier. Le temps n'était pas tout du long au rendez-vous, mais pour moi c'était une super belle expérience. Sur la route pour Banff, nous avons la chance de voir deux ours noir se nourrissant dans une petite clairière. On aurait bien voulu leur faire des gratouilles !! La série des lacs continue avec le plus beau de tous, Peyto Lake. La couleur est vraiment turquoise, il est entouré de montagnes, de glaciers et la vue qui le surplombe est juste à couper le souffle. Le problème est que chaque lac est plus beau que l'autre alors ça rend la description de plus en plus difficile… Le lac Louise est aussi magnifique, l'eau est turquoise, il y a la vue sur un glacier à l'autre bout du lac et il y a une jolie petite promenade qui longe la rive.

Nous faisons une petite pause à Banff pour déguster un bon petit dessert avant de reprendre la route qui mène aux US. D'ici quelques semaines, peut-être que nous serons de retour pour la visite du coté est Canadien.

Cliquez ici pour lire la suite de nos aventures aux Etats Unis.


Du 9 au 21 juillet 2010

Nous repassons la frontière Canadienne aux chutes de Niagara sous une pluie battante… Il faut attendre une bonne heure afin de pouvoir apercevoir la chute qui se cache derrière la brume. Ce n'est pas tant la hauteur de la chute qui impressionne, mais la quantité et la force de l'eau qui défile sous nos yeux. Nous continuons notre journée jusqu'à Toronto, où des amis de la famille d'Aless nous attendent dans la soirée. Notre GPS nous amène sans soucis jusqu'à la rue où ils habitent. Mais nous nous rendons compte que nous n'avons pas le numéro de la maison et malheureusement nous avons perdu le petit papier où nous avions noté leur numéro de téléphone. Etant donné que nous sommes dans une petite zone résidentielle et que la rue doit faire environ 200 mètres de long, nous décidons de demander aux voisins s'ils connaissent un couple d'Italiens habitant dans la rue. Nous aurions du nous rappeler que nous ne sommes pas dans la campagne Italienne ou tout le village se connait… Vu que personne ne les connaissent, nous demandons si nous pouvons utiliser leur internet deux minutes afin de prendre le numéro de téléphone qui est sur notre compte e-mail. Pour des raisons de sécurité, ils ont tous refusé. La dernière personne à qui nous posons la question, nous menace même d'appeler la police si nous ne quittions pas le quarter tout de suite. Bref, nous n'insistons pas et faisons quelques kilomètres pour trouver internet et appeler la famille. Avec le numéro de la maison en main, nous repartons pour la rue en question et faisons connaissance de nos amis. Après quelques minutes, les gyrophares d'une voiture de police scintillent devant la maison. La policière nous demande pourquoi nous avons posé des questions à tout le quarter et pourquoi nous voulions utiliser leur internet. Après lui avoir brièvement expliqué la situation, elle nous sourit et nous souhaite une bonne soirée.

Nous continuons notre route par Montréal où nous avons la chance de pouvoir rencontrer l'oncle et le cousin de mon père pour la première fois. Nous passons quelques jours ensemble à se balader dans la ville et partager nos petites histoires. Le séjour se déroule à merveille.

Après quelques jours de repos, nous prenons la route pour Québec. Nous tombons à pic pour le festival de musique et d'artistes de rue. Les rues sont bondées de monde et d'animations. Nous avons même l'opportunité de voir un deuxième spectacle du Cirque du Soleil gratuitement. Les costumes, les numéros ainsi que l'histoire sont toujours aussi extraordinaires. Nous nous arrêtons à la chute de Montmorency, puis continuons notre route en direction de l'est jusqu'au parc national de l'Ile du Cape Breton. Cette région porte très bien le nom de Nouvelle Ecosse. Certains pubs ont des musiciens qui jouent de la musique Celte. La route longeant la côte traverse les collines vertes. Les maisons surplombant l'Atlantique sont toutes colorées. Nous faisons une petite croisière afin de voir des baleines (Fin Pilot Whales). Il s'agit d'une espèce de petite taille, ils sont à peine plus grands que des dauphins. Nous pouvons approcher le petit groupe nageant à la surface d'assez près. Avant la tombée de la nuit, au camping ou nous allons passer la nuit, nous apercevons deux orignaux (sorte d'élan) qui se baladent dans les alentours.

Nous continuons notre route jusqu'à la frontière avec les Etats Unis. Cette fois le douanier n'est pas pressé.


Histoire précédente - Etats Unis d'Amérique                     Histoire suivante - Mexique & Bélize