Espagne

Après un mois scellé dans un container maritime depuis l'Afrique du Sud, Hyundi est de retour à la maison. Nous l'avons accueilli à Rotterdam et l'avons préparé pour le prochain voyage: Un hiver autour de la péninsule ibérique.

À Barcelone, nous avons été accueillis par Esther et Graham, des anciens amis de Rapha. Pendant quelques jours, nous nous sommes promenés d'un quartier à l'autre, découvrant de beaux parcs, des monuments imposants ainsi que les œuvres colorées de Gaudi. Le mélange de styles architecturaux de la Sagrada Familia est des plus surprenant et le plus gigantesque de ses chefs d'œuvre. Une façade ressemble aux châteaux de sable que je faisais quand j'étais petite alors que de l'autre côté, Jésus se tient côte à côte avec des personnages de Star Wars. À l'intérieur, les couleurs projetées par les énormes vitraux sont tellement éclatantes que j'ai l'impression d'être dans un kaléidoscope. Je ne parle même pas des piliers géants qui se séparent comme les branches d'un arbre pour soutenir les étages supérieurs. Gaudi ne manquait pas d'imagination...

Depuis des années, mon ami Pepe fait la promotion de sa ville natale Denia pour être un paradis du kite surf, un lieu pour la plongée sous-marine, des belles plages et des falaises surplombant l'océan. Le jour avant notre arrivée, pour la première fois en 35 ans, Denia était sous la neige! Pas gâtés par la météo, nous n'avons pas eu la chance de profiter de la région autant qu'elle le mérite. Entre deux averses, nous avons tout de même réussi à visiter la belle Cueva Del Moraig. Peut importe, c'était surtout super de revoir Pepe et sa famille après tant d'années !

Une chose magique à propos des voyages est de rencontrer brièvement des gens dans un coin du monde et de les revoir à nouveau à des milliers de kilomètres. J'ai fait la connaissance d'Adeline et Paco en plongeant avec les requins en Afrique du Sud. "Si vous venez en Espagne, venez nous rendre visite!" Ne m'invitez pas si vous ne le pensez pas sincèrement... Même si notre première rencontre fût brève, nous avons été accueillis comme si nous nous connaissions depuis longtemps. C'est avec enthousiasme qu'ils nous ont guidés dans la charmante vieille ville d'Elche, fait visiter la basilique dans laquelle ils se sont mariés ainsi que les maisons arabes et le château. Le plus surprenant fût la palmeraie vieille de 2000 ans en pleine ville. Il n'y a pas de doute, nous nous approchons de la culture arabe.

Après avoir longé la côte de la Costa Brava et sa jungle de béton désertée en hiver, le Cabo de Gata et sa côte sauvage a été une agréable surprise. Pendant quelques jours, nous avons pris notre temps pour découvrir les belles petites criques, plages ainsi que les falaises spectaculaires. Pour la première fois dans ce voyage, nous avons enfin eu un peu de soleil et des températures frôlant les 20 degrés.

Dans la région d'Almeria, nous avons été choqués par cette mer de plastique à perte de vue. C'est ici, dans l'un des endroits les plus secs d'Europe que la plupart des légumes que nous consommons sont cultivés. Chaque recoin est aplani afin d'exploiter un maximum de surface. Sur le plan écologique, comme si la pénurie d'eau n'était pas suffisante, les déchets plastiques générés par l'entretien des bâches en plastique des serres est énorme. Sur le plan éthique, les Nord-Africains sont exploités en travaillant des heures folles pour un salaire médiocre dans des conditions de travail terribles. Consommer des produits non-locaux et hors-saison, c'est supporter ce genre d'aberrations.

Nous avons continué notre chemin à l'intérieur des terres, en passant par le désert de Tabernas et ses magnifiques formations rocheuses prisées pour des tournages de films western. Nous avons ensuite contourné la chaîne de montagnes de la Sierra Nevada pour atteindre la jolie ville de Grenade. L'Alhambra, un palais fortifié construit pendant l'empire arabe surplombe la ville. Du 8ème au 13ème siècle, l'Espagne était gouvernée par les empereurs arabes. L'Alhambra était l'une des dernières forteresses à avoir été construite avant que l'Espagne ne regagne le pouvoir au XIVe siècle. L'empereur Carlos V et sa femme Isabelle ont pris possession du fort et ont sacrifié des parties du palais arabe pour construire un imposant palais à l'architecture de la Renaissance. Les différents palais arabes sont décorés de mosaïques raffinées, de stucs, de plafonds en bois travaillés, de fontaines, de colonnes et de patios, tandis que le palais chrétien juste à côté de son homologue arabe est d'un tout autre style. Le mélange des deux cultures est fascinant.

Impossible pour moi de résister aux magnifiques sommets enneigés de la Sierra Nevada. Sur le télésiège, mon voisin se demandait vraiment pourquoi une Suisse vient skier en Espagne alors que les Espagnols rêvent de skier dans les Alpes suisses... Figurez-vous que lorsque je suis partie de Genève à la mi-janvier, il n'y avait toujours pas de neige. Ici en Espagne, j'ai eu droit à de la neige fraîche, du soleil, de belles pentes et devinez quoi ? Skier avec vue sur la mer, ça n'existe pas en Suisse !

Aujourd'hui, nous avons commencé notre journée par une baignade relaxante dans des sources thermales naturelles (et gratuites) à proximité du petit village d'Alhama de Grenada. Nous avons ensuite configuré notre GPS pour nous guider sur l'itinéraire le plus court plutôt que pour le mode habituel «itinéraire le plus rapide» pour rejoindre notre destination suivante. Nous avons été récompensés par une piste bordée de moutons et de collines d'oliviers. En traversant les reliefs de la Sierra de Loja, nous avons découvert de magnifiques paysages rocheux avec les montagnes enneigées en arrière-plan. De l'autre côté du col, nous avons atteint la via ferrata de Cueva de Hora pour une petite séance d'escalade accompagnés de la lumière chaleureuse du coucher du soleil. Comme souvent, le point culminant n'est pas seulement la destination finale, mais le chemin pour l'atteindre.

Perché au dessus des collines d'oliviers, El Torcal est un endroit curieux où l'érosion du Karst a révélé des colonnes avec des couches horizontales ressemblant à des cairns géants. Bien que le soleil n'ait pas été de la partie ce jour-là, la petite randonnée autour de ces formations rocheuses était vraiment superbe.

Le Caminito del Rey est un chemin historique construit au début du 20ème siècle pour transporter des hommes et du matériel sur le chantier d'un projet hydroélectrique dans la gorge. À 100 mètres au-dessus de la rivière, le chemin est perché sur le front rocheux vertical de la "Garganta del Chorro". Un siècle plus tard, la structure est tombée en ruine et est devenue un terrain de jeux pour les grimpeurs à la recherche d'adrénaline sur ce qui était devenu la via ferrata la plus dangereuse du monde. Après de nombreux accidents mortels, ils ont finalement construit une nouvelle structure tout en laissant la passerelle originale en mémoire au chemin historique. Aujourd'hui, tout le monde peut expérimenter cette belle promenade suivant la gorge au-dessus du Rio Gadalhorce, en suivant les bisses canalisant l'eau vers la centrale hydroélectrique située au bout de la gorge.

Cette fois nous ne nous rencontrons pas sur une un parking en Inde, ni sur l'Altiplano Bolivien, ni dans une forêt en Finlande et pas non plus au bord d'un lac en Suisse. Pour changer nous nous retrouvons en Andalousie et sur leur propre terrain. Il y a quelques mois, la famille Six en Route a trouvé un joli petit terrain dans la région de Malaga. Les trois ainés ont passé leur BAC avec succès et se donnent une année sabbatique pour profiter leurs loisirs. Zoe, la plus jeune doit encore serrer les dents pour quelques années supplémentaires de scolarité à domicile. Tous travaillent ensemble pour aménager "Los Sueños", leur nouveau pied à terre. Ils ont nivelé le terrain, ont installé quelques caravanes, les ont décorées, aménagés le joli petit chalet en bois, ont construit une installation sanitaire commune et une terrasse agréable. Tout comme Casita et Baloo, l'endroit est plein de vie, de couleurs et on s'y sent comme à la maison :-) Avec le climat hivernal doux et un beau cadre naturel, cet endroit est idéal pour accueillir les participants à leur atelier "Oser ses rêves". C'était génial de les revoir dans ce nouvel environnement. Comme toujours, ils sont positifs et plein d'énergie pour mener leurs projets à bout. Pour plus d'informations sur les conférences et ateliers, consultez leur site www.sixenroute.com

Après quelques jours de détente à Los Sueños, nous avons retrouvé notre rythme de voyage et avons atteint le charmant village de Ronda et son célèbre Puente Nuevo offrant une belle vue sur la gorge de Tajo. Comme plusieurs villages dans la région, une via ferrata a été installée afin d'attirer les jeunes aventuriers dans la région. Le sentier menant au point de départ longe des canaux d'eau abandonnés ainsi que des ruines couvertes de végétation. La montée suit des anciens murs et offre de belles vues sur le pont et ses énormes arches. Nous avons ensuite passé la nuit en aval de la gorge devant le pont illuminé. Pas mal... sauf que ce la nuit fût glaciale et que le matin nos fenêtres étaient couvertes de givre - de l'intérieur!

La région de Ronda est pleine de petites surprises : Au nord, le superbe théâtre romain d'Acinipo et le joli village blanc Andalou de Setenil de las Bodegas construit dans la roche. Au sud, il y a plusieurs grottes dont la Cueva de la Pileta qui possède de magnifiques stalactites ainsi que des peintures rupestres vielles de 8 000 à 33 000 ans représentant des animaux. Il y a aussi plusieurs autres via ferrata dont la Benalauria que nous avons particulièrement aimé. Située sur un promontoire rocheux, l'itinéraire traverse une voûte, grimpe une paroi recouverte de minéraux, continue avec deux ponts de singes et se termine sur un superbe plateau rocheux. En comparaison aux via ferrata Suisses elles ne sont ni très longues, ni extrêmes, mais sont une bonne manière de sortir des sentiers battus et de profiter de la nature.

Près de Caceres, le bain romain de Hedionda fût construit à la demande de Jules Cesare. Bien que l'eau sulfurique manquait de quelques degrés, pendant un instant j'étais dans la peau d'une déesse romaine prenant son bain avec son Jules. Je suis très surprise de voir ce genre de lieu antique sans surveillance et totalement ouvert au public. Viva España!

Le territoire britannique de Gibraltar est construit autour d'un rocher énorme formant une sorte de péninsule. Les hauts et les bas politiques avec l'Espagne ont entraînés la fermeture de la frontière terrestre pendant 17 ans. En voyant le nombre de canons et de bunkers, on comprend comment ils ont réussi à protéger leur terre depuis 1713. La péninsule a quelques similarités avec Cape Town en Afrique du Sud. Une ville construite autour d'un rocher, un téléphérique pour profiter de la vue, des routes sinueuses surplombant l'océan, des singes qui escaladent les rochers et un cap qui n'est pas LE cape. Bien qu'il ait donné son nom au détroit séparant les deux continents, la pointe de l'Europe se trouve à 50 kilomètres plus au sud au Cap de Tarifa.

La Costa de la Luz est une région très verdoyante et encore peu développée. Il y a des coins sauvages avec des forêts de pins côtiers, de longues plages désertes ainsi que de belles dunes. Bien sûr, si cette région est prisée par les amateurs de kitesurf et planche à voile c'est que le vent est souvent de la partie.

Nous avons quitté la côte espagnole à Cadix et nous sommes dirigés à l'intérieur des terres pour quelques autres lieux culturels tels que Jerez de la Frontera qui est le cœur du flamenco et surtout Séville et l'Alcazar, une version plus petite de l'Alhambra de Grenade. Encore une fois, le mélange d'architecture arabe et chrétienne est fascinant.

A Minas de Rio Tinto, nous sommes montés à bord d'un train pour un voyage longeant le Rio Tinto (rivière colorée) et les paysages surréels façonnés par les différentes étapes minières. La couleur rouge-marron de l'eau est due à la forte concentration de cuivre et de fer. En voyant le grand trou de la mine active voisine, il est difficile de croire qu'il y avait une montagne en 1968.

La Sierra de Aracena cache un trésor. Je ne parle pas du château qui se trouve au sommet, mais de celui qui est enfoui sous la montagne. Las Cuevas de las Maravillas (la grotte des merveilles), est un réseau de souterrains de 2130 mètres de long avec des cavernes magnifiquement éclairées et entièrement décorées de formations minérales raffinées ainsi que de lacs à l'eau cristalline.

Dans le Parc Naturel de Aracena y Picos d'Aroche, nous avons découvert des superbes pâturages de chênes séparés de vieux murs de pierre. Les chevaux et ânes prennent soins de la verdure. Lorsque l'écorce en liège est fraichement récoltée, le tronc est rouge vif tandis que la partie supérieure témoigne des récoltes précédentes. C'est comme des arbres dénudés rouges portant des gants grisâtres autour de leurs branches.

Histoire suivante - Portugal


Nord de l'Espagne

Après un peu plus de deux semaines au Portugal, atteindre le nord de l'Espagne était comme arriver à la maison. Non seulement je parle la langue, mais la conduite est bien plus agréable. Le Portugal est comme un village rural géant. Avec des maisons tout le long de la route, il est difficile de définir le début ou la fin des villages. Au vu du nombre de dos d'âne et de ronds-points, on ne risque pas de faire un excès de vitesse.

Avant d'atteindre la côte nord de l'Espagne, nous avons admiré les superbes pics érodés de couleur orange de Las Medulas. Cet endroit est encore plus spectaculaire au lever ou au coucher du soleil.

Les hautes falaises de la Galice offrent de magnifiques points de vue sur l'océan atlantique et ses eaux puissantes. Des chevaux sauvages se baladent librement dans les prairies et les forêts. Plus à l'est, nous avons apprécié les formations rocheuses de Playa del Silencio ainsi que la plage cachée de Gulpiyuri. En fait, il s'agit d'une plage sans océan et entourée de champs et d'une petite falaise. En fonction de la marée, l'eau se fraye un chemin à travers une petite fissure reliant la plage à l'océan caché derrière la colline à une centaine de mètres. Pour changer des paysages côtiers, nous avons zigzagé jusqu'au massif "Picos de Europa" afin d'admirer le magnifique lac de montagne d'Ercina, entouré de hauts sommets enneigées et de verdure.

Nous arrivons à la fin de l'hiver et donc à la fin de notre voyage hivernal autour de la péninsule ibérique. Le temps est venu de rentrer à la maison et... de nous préparer pour notre voyage jusqu'en Asie centrale avec Hyundi !

Après l'Afrique, ça a fait du bien de voyager dans un pays aussi facile, où l'insécurité n'est pas un problème, où les gens sont amicaux et tolérants, où les sites de camping sauvages plus beaux les uns que les autres. L'Espagne a de belles villes historiques ainsi que des paysages très diversifiés. Bien qu'il puisse faire assez froid la nuit, l'hiver en Andalousie n'a rien à voir avec la Suisse. Bien sûr, ce n'est pas la bonne période pour faire bronzette en bikini, mais le climat est parfait pour les activités de plein air telles que la randonnée, l'escalade ou le cyclisme. Et combien de fois nous sommes-nous répétés: «Je veux pas imaginer cet endroit en été lorsque c'est bondé de touristes!».




Histoire précédente - Mozambique            Histoire suivante - Iran