Israel

Après un passage de frontière un peu longuet, nous rejoignons Jérusalem et nous installons dans une auberge à l'intérieur des remparts.

Disputée depuis des milliers d'années, Jérusalem est la ville sainte du judaïsme, du christianisme et de l'islam, un lieu de pèlerinage par excellence.

Nous nous baladons dans les différents quartiers de la vieille ville et prenons plaisir à sentir les différentes énergies émanant de ces cultures cohabitant dans un espace aussi confiné. Nous admirons les boutiques et galeries d'art dans le quartier juif et les étalages colorés et animés dans le quartier musulman. Depuis le lieu de condamnation du Christ, les pèlerins prient en traversant les quartiers musulman, juif et chrétien, de la Via Dolorosa au Saint-Sépulcre, une église édifiée sur le site de la crucifixion, de l'ensevelissement et de la résurrection du Christ. Le Dôme du Rocher, construit au VIIe siècle est un lieu important pour les Musulmans. Il est reconnu par les trois religions comme le lieu du sacrifice d'Abraham. Malheureusement pour nous, la visite de la mosquée n'est pas autorisée durant la fête religieuse de l'Aïde. Le mur des Lamentations est pour les Juifs le lieu le plus sacré du judaïsme. Il est tout ce qui demeure des fondations du Second Temple de Jérusalem rasé par les Romains en 70 AD. Chaque jour, des centaines de juifs y déposent des prières écrites qui sont glissés dans les fentes du fameux mur.

Juste avant d'entrer en Palestine, nous sommes klaxonnés par un Anglais avec qui nous avons fait connaissance dans la longue attente administrative à l'entrée du pays. A bord du véhicule des ses amis, il nous invite à nous conduire au cœur de Bethlehem. Son offre nous fait gagner bien du temps et de l'énergie. Nous découvrons l'Eglise de la Nativité, construite sur le lieu de naissance de Jésus, où des centaines de pèlerins font la queue afin de se recueillir. Bethlehem fait parti d'une zone entièrement gérée par les Palestiniens. En revanche, depuis quelques années, la ville est encerclée par un énorme mur contrôlé par les Israéliens. Après le mur de Berlin que nous avons visité au mois de juin, les murs du Caire il y a quelques semaines, celui de Bethlehem, est le troisième bloc de bétons auquel nous nous confrontons cette année. L'entrée et la sortie de la Palestine nécessite le passage d'un double check-point, avec contrôle de sécurité et un éventuel control des passeports comme lors d'un passage de frontière.

Au cours de notre séjour dans la région de Jérusalem, la tension entre Israéliens et Palestiniens était vraiment palpable.

Après deux jours au cœur de Jérusalem, nous sommes agréablement accueillis par Svetlana et Edouard, les parents de deux amies rencontrées en Inde il y a quelques années (India & Mahima). Pendant deux jours, Svetlana nous a chouchouté et cuisiné des plats incroyables alors qu'Edouard a fait le chauffeur. Il nous a notamment emmenés à la mer morte afin de nous faire découvrir les rives Israéliennes. L'accès à la mer en dehors des emplacements aménagés étant très restreint, nous nous rendons dans un centre balnéaire afin de nous relaxer dans des eaux thermales, nous laisser flotter dans la mer morte et nous enrober d'argile. Nos amis nous accompagnent ensuite jusqu'à Tel Aviv avant de nous quitter.

Au bord de la méditerranée, nous avons perdu l'atmosphère orientale pour trouver une ville très cosmopolite. Avec ses installations de fitness en plein air, sa promenade pour les coureurs et les vagues pour les surfeurs, le front de mer ressemble d'avantage à Venise Beach (Los Angeles) qu'à notre plage adorée de Tulum (Mexique). Notre séjour à Tel Aviv est l'occasion de revoir quelques amis de voyage, dont Amir ainsi qu'Ani et Sandesh avec qui nous avons passé un agréable moment.

Jamais je n'aurai imaginé que la sortie d'un pays par voie aérienne puisse être aussi fastidieuse. Après une longue série de questions pointilleuses et une fouille approfondie des bagages, nous embarquons pour Genève.



Histoire précédente - Jordanie               Histoire suivante - Goa, Inde