Etats Unis d'Amérique

A la douane de Tijuana, le douanier est impressionné par notre combi. Nous lui expliquons que nous sommes en voyage et que notre véhicule est notre maison. Il n'en croit pas ses yeux et ses oreilles. Sans même inspecter notre van, il nous redonne les passeports et nous fait signe de passer avec un grand sourire. C'est tout ? On y est ? Mais il n'a même pas fait de tampon dans nos passeports, est-ce normal ?

Après avoir contracté une assurance à la frontière, nous continuons notre route jusqu'à Oceanside, où nous sommes accueillis par Mary, une femme de 92 ans (la grand-mère de Nicole, notre amie de Guadalajara). Après 3 jours de repos, nous rencontrons une de ses filles qui se demande d'où sortent les deux gitans qui squattent la chambre d'amis… Finalement nous avons eu droit à une bonne séance de rires. Ce fût un très agréable séjour en compagnie de Mary.

Afin de nous libérer l'esprit avec cette histoire de passeport, nous retournons à la douane pour nous assurer que tout est en ordre. C'est une très bonne initiative, car en effet le douanier avait « oublié » de nous donner une carte de séjour et de mettre le tampon affichant la date d'entrée dans le pays. Nous pouvons reprendre la route la conscience tranquille.

Nous quittons la côte pendant quelques temps afin d'explorer différents parcs nationaux en commençant par Joshua Tree qui est surtout connu pour ses innombrables arbres de yuccas, mais aussi pour son jardin de cactus ainsi que ses gros rochers posés les uns sur les autres.

La rivière du Colorado qui sépare la Californie à l'Arizona est passée. La température varie beaucoup d'un endroit à l'autre. Nous nous en sommes vite rendu compte en dormant dans la foret de Prescott, à 2200 mètres d'altitude. Un petit vent qui nous frigorifie. Mais à peine passé le col et le petit village fantôme de Jerome, la température remonte. L'atmosphère qui règne sur Cottonwood est très agréable. Le village est un peu New Age et très artistique.

La région de Sedona est un peu plus touristique, mais il faut dire que le décor qui entour le village est aussi beau que dans les films Western. Les collines, les falaises, les rochers, le lit de la rivière. Tout est fait de roche couleur rouge. Tous les campings sont complets, mais nous sommes autorisés à faire du camping sauvage dans la foret avoisinante.

Un bref passage à Flagstaff nous permet de prendre notre premier vrai petit déjeuner à l'américaine avant de prendre la route pour le fameux Grand Canyon.

Le réveil à 4h30 du matin est un peu difficile, surtout quand le thermomètre affiche zéro degré à l'intérieur du véhicule et que des flocons de neiges sont posés sur notre pare-brise.

Nous commençons la descente du canyon en grelottant, mais rapidement le vent cesse et les premiers rayons de soleil viennent illuminer les parois. L'immensité du canyon donne l'impression qu'il est infini. Notre parcours jusqu'à la rivière du Colorado est un magnifique spectacle. Sur la dernière partie de la remontée, les cloques sont de plus en plus difficiles à supporter, mais nous terminons finalement notre marche de 25 kilomètres en milieux d'après-midi.

Après l'effort, le réconfort. C'est parti pour quelques kilomètres sur la fameuse route 66 qui nous amène à Las Vegas. C'est un grand changement de décor. Hôtels de lux, casinos, spectacles, touristes, attractions, etc.

Nous continuons notre route par le parc national de Death Valley. Il s'agit d'un des endroits sur terre où l'altitude est en dessous du niveau de la mer. La partie de Badwater est une étendue de sel aussi blanche que neige. Depuis là, la route pour rejoindre le parc national Sequoia et Kings Canyon est un peu plus longue que prévu car certains cols sont encore fermés à cause de la neige. Les Sequoias sont apparemment les arbres les plus gros au monde. L'une d'entre eux est aussi large que trois voies d'une autoroute. Pour ce qui est de Kings Canyon, les sommets enneigés ainsi que la Kings River qui coule à flot rendent la descente en voiture dans le canyon, assez spectaculaire.

Notre idée est de continuer notre route pour le parc national de Yosemite, mais le col à passer (Tioga Pass) pour aller au Lac Mono est encore fermé à cause de la neige. Du coup, nous décidons de laisser passer quelques jours en rejoignant la côte à Morro Bay. Un peu avant Monterey, nous nous arrêtons sur une plage ou se repose une colonie d'« Elephant Seals ». Ils passent environ 10 mois de l'année en pleine mer à voyager jusqu'en Alaska, puis reviennent se reposer et donner naissance sur cette plage protégée. Nous continuons à approfondir nos connaissances des mammifères marins à Monterrey en participant à une petite croisière pour observer les baleines Humpback. Deux d'entre elles se sont rapprochées de notre bateau. Nous avons eu droit à quelques mini-acrobaties et un joli clin d'œil ;-). Nous continuons notre route entre Big Sur et San Francisco et restons quelques jours chez Lisa, Gilbert et leur fille Sophia. J'aimerais d'ailleurs les remercier pour avoir accueillis les deux étrangers (nous) envoyés par Lola (la belle mère de Colin, mon amis de Guadalajara).

La bonne nouvelle, c'est que le col du parc national de Yosemite ouvre le jour où nous arrivons. C'est la meilleure période pour visiter la région car grâce à la fonte des neiges, les cascades et rivières coulent à flot. Le seul problème est que certains campings sont inondés, du coup les places sont limitées. Nous sommes obligés de sortir du parc pour la nuit et revenir le lendemain. Nous faisons une randonnée d'une journée pour monter au sommet de la cascade de Yosemite. Les montagnes enneigées, les lacs, les rivières, les cascades rendent la vue magnifique. Le passage du col est un changement de décor assez spectaculaire puis qu'il nous fait monter à plus de 3000 mètres d'altitude. Tout est encore recouvert de neige y compris les lacs qui sont encore gelés.

Nous continuons notre route en longeant la chaine de montagne Sierra Nevada en faisant un premier stop au lac Mono pour voir les formations de tufa. Mais le moment le plus relaxant de la journée est encore à venir. Nous nous arrêtons pour la nuit près de Bridgeport à un endroit où se trouvent des sources d'eau chaude. La nuit tombe, le ciel est recouvert d'étoiles (car il n'y a pas la lune) et nous voilà dans un bain naturel…

Le prochain stop est au bord du lac Tahoe. Nous longeons le lac et nous arrêtons à différents endroits. Nous rencontrons Lynne et Rick qui après 5 minutes, nous invitent passer la soirée chez eux de l'autre côté du lac. Après avoir pris une bonne douche, nous passons une agréable soirée à échanger nos histoires, en compagnie de leurs 5 garçons. Merci encore pour cette spontanéité !!!

Nous rejoignons finalement la côte un peu plus au nord de San Francisco et continuons notre route le long de la mer en passant par « the world famous Redwood drive through tree » et des forets de Redwood. Le Redwood est l'arbre le plus haut au monde, cette fois...

Encore quelques kilomètres et nous voilà dans l'état d'Oregon. Notre combi roule toujours bien. Le seul petit souci est que nous avons un problème avec la gauge d'essence, donc nous devinons la quantité d'essence qu'il nous reste, en calculant les kilomètres.

Nous quittons finalement l'état de la Californie et traversons l'Oregon jusqu'à Portland où nous visitons Jacky (la sœur de Nicole), Gabriel et leur bull-dog Rocco. C'était la dernière adresse de la liste donnée par Lola. Je crois que j'en sais plus sur leur famille que la mienne :-) …

Et nous voilà prêt pour notre dernier stop aux USA avant le Canada. Le ferry nous amène sur l'île de San Juan ou nous avons passé la journée sur un kayak à ramer et observer les Orques. On a eu la chance de les voir, mais je suis sûre que ça aurait été encore plus amusant de les voir depuis sous l'eau. Le lendemain, nous avons profité du beau temps pour nous relaxer dans un parc au bord d'un lac. Nous avons aussi profité de la magnifique vue depuis le Mont Wollard, qui donnait sur autres les îles, y compris Vancouver Island (au Canada).

Nous continuons notre chemin à travers l'état de Washington et passons la frontière du Canada sans souci.

Cliquez ici pour lire la suite de nos aventures au Canada.


Du 27 juin au 9 juillet 2010

Après notre séjour au Canada, nous repassons la douane Américaine à Glacier National Park. La traversée du parc national est très agréable et nous fait un peu penser aux paysages Suisses. Le parc a ouvert ses portes il y a juste quelques jours. Plusieurs mètres de neige recouvrent le sentier menant à Hidden Lake, qui lui-même se laisse tout juste apercevoir sous son gros duvet blanc. Les filets d'eaux du Wipping wall se laissent glisser sur la route faisant profiter d'un petit nettoyage à notre van. La route au Montana est très agréable, elle nous fait passer par des lacs, des rivières, des forets et nous évitons quelques animaux sauvages traversant la route. Nous nous arrêtons pour la nuit à quelques kilomètres avant l'entrée nord du parc national de Yellowstone. C'est là que nous faisons la rencontre de Mary, Keif et Terrell. Après un petit moment d'échange d'histoires et anecdotes, Keif nous propose de nous mettre en contact avec son frère qui habite près des chutes de Niagara afin de faire un stop pour un bon repas, une douche ainsi qu'un lit :-)

Le lendemain, à peine arrivés à Yellowstone, nous commençons notre journée par la chasse aux campings avant de ne nous remettre dans le rôle des touristes. Nous visitons les magnifiques Mamooth hot springs. Les trous d'eau transparente et bouillonnante forment des petits bassins entourés de couleur orange, puis l'eau se laisse couler d'une terrasse à l'autre. L'après-midi se poursuit par l'observation d'un ours, puis de plusieurs wapitis aux grandes cornes. Nous nous installons au bord d'une rivière à Lamar Valley afin de se donner une chance de voir des loups. A la place, nous avons vu un coyote avec son petit bébé se promener. Quelques minutes plus tard une antilope a traversé le pâturage à pas de course, puis s'est arrêtée pour brouter. Plus loin dans la vallée, un gros troupeau de bison gambadent dans une prairie. Ils prennent un malin plaisir à s'arrêter au milieu de la route pour se faire prendre en photo. La soirée se termine avec un beau spectacle d'éclaires illuminant le ciel. Le jour suivant, nous visitons Norris Geysers ainsi que Mud Vulcano afin de découvrir les différentes sources thermales (sources chaudes, geysers, fumerolles, mares de boues et mofettes). Le geyser le plus impressionnant reste Old Faithful qui crache un grand jet d'eau et de vapeur de 30 mètres de haut, toutes les 90 minutes. Le coucher de soleil qui nous attend sur le chemin menant au camping transforme les nuages en une symphonie de couleurs qui font penser à un ciel en feux. Ceci est sans parler de l'arc-en-ciel qui se cache derrière notre dos.

Nous continuons notre route par le parc national de Grand Teton où avons la chance de voir plusieurs orignaux, dont l'un d'entre eux pataugeant dans un étang.

La semaine qui suit se résume à beaucoup de kilomètres parcourus et une chaleur étouffante. Nous nous arrêtons brièvement en route pour la visite du Crazy Horse (le plus grand monument sculpté dans la montagne au monde qui est encore loin d'être terminé…) ainsi que du Mount Rushmore (têtes des présidents, sculptés dans la roche). Arrivés à environ 130 kilomètres des chutes de Niagara, nous faisons connaissance avec Chapin et Caroline (le frère de Keif, rencontré avant Yellowstone) et passons une agréable soirée autour d'une bonne pizza au grill.

Plus que quelques kilomètres avant de repasser la frontière Canadienne aux chutes de Niagara.

Cliquez ici pour lire la suite de nos aventures au Canada.


Du 22 juillet au 9 août 2010

Au passage de la frontière depuis le Canada pour les US, le douanier n'est pas pressé. Il est 18h, il y a pratiquement pas d'autres voitures et à mon avis, le douanier s'ennuie un peu. Il commence la grande série de questions, puis décide d'aller jeter un œil à notre véhicule. Une demi-heure plus tard, il revient, probablement déçu de ne rien avoir trouvé d'autre qu'une série de cartes de visite données par des gens que nous avons rencontrés pendant notre voyage. Faisant sont travail à la perfection, il nous demande même si notre relation avec ces gens était liée à du business… Ne pouvant pas nous retenir plus longtemps, il décide de remplir lui-même nos cartes de séjour, recopiant lettre par lettre les informations figurant dans nos passeports. Après une heure en sa compagnie, il nous laisse finalement reprendre la route. Malgré un manque d'effort pour parler un anglais clair et le fait qu'il ait fait son travail un peu trop bien, son attitude n'était pas désagréable. Ca n'était donc finalement pas si mal.

Les jours suivants, nous nous rapprochons des grandes villes et passons beaucoup de temps dans les embouteillages. Nous décidons d'aller jusqu'au New Jersey afin de rendre visite à Mike, un ami d'Aless, rencontré en Inde quelques années auparavant. Nous nous rendons à New York City en bus afin d'éviter les problèmes de trafic et de parking. Kiki, une amie de Mike se joint à nous pour nous faire une visite guidée de Governor Island et Brooklyn. Apparemment, il s'agit d'une des journées les plus chaudes à New York depuis une centaine d'année. Je confirme, nous avons dégouliné toute la journée…

Le jour suivant, nous conduisons jusqu'à Washington DC. Sur la route, nous passons à travers une bonne tempête qui a fait quelques dégâts dans les ruelles de la capitale. Quelques voitures sont écrasées par des arbres qui n'ont pas tenu la force du vent. Notre amis Keif, rencontré dans le Montana, près de Yellowstone, nous a mis en contact avec sont ami Ryan qui nous propose de nous héberger. Nous décidons de prendre une journée pour nous promener entre la Maison Blanche, le Capitole, le zoo et se faire un petit cinéma.

Notre prochaine destination est le parc national de Great Smoky Mountains. A Cherokee, la ville avant l'entrée du parc, pleins de gens se font conduire en amont de la rivière, puis se laissent flotter sur des chambres-à-air pendant quelques heures jusqu'au village. Notre nuit dans les alentours de Cherokee est un peu mouvementée par une bonne série d'éclaires et de toners. Le lendemain, nous entrons dans le parc et traversons la région où les animaux sauvages se cachent. Nous tombons juste au bon moment pour observer une maman ours noir avec ses trois petits se baladant à travers champs puis grimpant aux arbres afin de satisfaire leurs papilles gustatives.

Les deux jours suivants, nous nous arrêtons à Nashville ainsi que Memphis, deux villes connues pour la musique. Nous assistons à un super concert de musique soul dans le bar de BB King et visitons rapidement le studio d'enregistrement Sun Studio, où Elvis, U2 et bien d'autres ont enregistrés des albums.

Nous arrivons finalement à Dallas au Texas pour rendre visite à notre ami Barry et sa femme Kerry. Ils nous ont ouvert les portes de leur petit coin de paradis.

Après 4 jours à nous relaxer autour de la piscine, nous rendons visite à Daniel et Bella à Houston où nous passons une agréable soirée et nuit, puis continuons jusqu'à Alice, toujours au Texas.

Notre ami Jeff nous met son ranch, « The Guitar Ranch » à disposition. A peine arrivés dans ce nouvel univers, John et Tres viennent inspecter le van. Les deux chevaux sont en liberté autour du ranch. Nous faisons aussi connaissance avec OD (pour Orange Dog), un jeune chien probablement abandonné par ses maîtres au bord d'une route et qui a trouvé sa nouvelle maison et amis au ranch. Nos trois mousquetaires sont super curieux et guettent tous nos faits et gestes. Ils viennent même vérifier si notre petit déjeuner en vaut la peine. En fin de journée, une fois les grosses chaleurs tombées, Jeff prépare les chevaux pour faire une balade. Malheureusement, Tres se met à boiter donc je pars toute seule sur le dos de John. C'est tellement génial de pouvoir se promener au couché du soleil dans une énorme propriété où, contrairement à Genève, il n'y a pas besoin de se soucier à devoir traverser des routes et faire attention aux voitures. Pour la soirée, des amis du village se joignent à nous, et Tricha, la femme de Jeff a préparé des grillades végétariennes. Nous avons même droit à un petit concert improvisé de la part de Jeff et sa guitare. Le lendemain, Tres est en meilleur forme. Nous partons cette fois nous balader avec les deux chevaux. Notre ami Kevin et sa femme Kati nous invitent à passer notre dernière soirée et nuit chez eux.

C'est avec un tiraillement au cœur que nous quittons Alice, le ranch, nos amis ainsi que nos trois mousquetaires pour rejoindre la frontière Mexicaine.


Histoire précédente - Mexique                     Histoire suivante - Canada